Poésie nordique… Paulus Utsi

Deux poèmes de Paulus Utsi, poète same… ou peut-être dites-vous « lapon »… Il vécut au 20ème siècle.

Poésie nordique encore peu traduite en français.

………

Souffle sur le feu pour qu’il ne s’éteigne pas
Attise-le pour que brillent ses braises
Puis nourris-le de bois sec
Pour que les braises et la chaleur de notre culture restent viveS

Le Lignon, Haute Loire (43)

………

Chuchote vers le rocher

dans une cachette 

quelqu’un écoute 

reçoit le mot

l’emporte

et l’accomplit

Penser par soi-même, un défi contemporain ?

Penser par soi-même apparaît comme un défi de notre « société de l’information » qui nous voit faire face à l’infobésité, la désinformation, et autres médisances.

Mais est-ce vraiment un nouveau challenge insurmontable ? N’est-ce pas plus sûrement un atout humain ? 

Penser par soi-même, un atout humain

Penser par soi-même, un atout humain

Dès le plus jeune âge, des comptines, chansons et poésies sur le corps et les 5 sens permettent d’apprivoiser la merveille qu’est le corps humain, et d’ancrer les actions basiques : on regarde avec nos yeux, on écoute avec nos oreilles, on marche avec nos jambes, on dessine avec nos mains, et on pense avec notre tête… On aime avec son cœur.

Et puis on grandit, on explore et approfondit  nos connaissances, on fait en sorte de développer un cœur intelligent…

« Ne sois pas dépendant du jugement d’autrui » apparaît comme un bon conseil.

Ne sois pas dépendant du jugement d’autrui, Serge Poliakoff

Vu sur un cahier des éditions du musée d’art moderne de Paris

  • Pensée rationnelle : écouter, comprendre, peser / mesurer / contextualiser, reformuler et challenger. Dans cette optique, on nous offre diverses grilles d’analyse, l’antique QQOQCP (qui ? quoi ? où ? quand ? comment ? pourquoi ?) n’étant pas si mal…
  • Pensée intuitive : sonder les intentions, se fier à notre intuition… Donner libre cours à des variations poétiques et spirituelles, telles qu’aimer avec les yeux, regarder avec le cœur, penser avec l’âme (et le mental obéit…).

La maturité aidant, il me semble que l’importance de « vivre en résonance avec notre  âme  » va crescendo : bien ancré.e dans sa réalité, chacun.e harmonise ses pensées et actions, développe son unique humaine façon d’être au monde.

Penser par soi-même pour agir au mieux de soi-même, de manière juste, libre et responsable,

déclencher nos « Carpe Diem, Eurêka, Alleluia » personnels.

Sans nombrilisme, ça permet de bien contribuer aux efforts d’intelligence collective.

L’être humain n’est ni le pont de Tacoma ni le Titanic… Chacun.e a vocation à s’élever tout en grandissant les autres. On n’est pas là pour passer notre vie à jouer à « Jacques a dit » 😉

Un peu d’humour, douce ironie en contre-pied… Merci, Jean Yanne !  

« Mais c’est pas possible ! Pour être aussi con, vous avez appris ! » Jean Yanne

citation de Jean Yanne, photo originale sur ina.fr